fbpx

Exemples de plus des 35 meilleurs KPI financiers et métriques pour l’élaboration des rapports de 2022

insightsoftware -
janvier 12, 2021

insightsoftware is the global provider of enterprise software solutions for the Office of the CFO to connect to & make sense of data in real time, driving financial intelligence across […]

Top 35 Finance Kpis And Metric Examples For 2020 Reporting

Qu’est-ce qu’un KPI financier ?

Un indicateur clé de performance (KPI) financier ou métrique est une mesure quantifiable qu’une entreprise utilise pour évaluer ses performances financières dans le temps. Les indicateurs clés de performance financiers sont utilisés pour aider à déterminer les réalisations opérationnelles d’une entreprise d’un point de vue financier, en les comparant souvent à celles de leurs concurrents dans le même secteur.

Selon les normes d’élaboration de rapports modernes, les entreprises sont formellement tenues de présenter leurs données financières dans les états suivants : bilan, compte de résultat et tableau des flux de trésorerie. Ces trois états sont riches en données et en paramètres financiers. Cependant, tous les indicateurs clés de performance financière ne sont pas directement indiqués dans le rapport standard et nécessitent un certain calcul. Ce billet passe en revue les KPI financiers explicites et implicites suivants que vous devez connaître, leur méthode de calcul et la manière dont les logiciels d’élaboration de rapports financiers peuvent simplifier ce processus pour votre service financier :

Flux de trésorerie d’exploitation Rotation des comptes fournisseurs Bénéfice par action
Flux de trésorerie disponible non actualisé Cycle de conversion de l’encaisse Ratio cours/bénéfice par action
Flux de trésorerie actualisé Rendement des actifs Valeur comptable par action
Valeur actuelle nette Rendement des capitaux propres Ratio cours/valeur comptable
Valeur future Retour sur investissement Ratio cours/ventes
Point d’équilibre Ratio d’endettement total Ratio cours/flux de trésorerie
Période d’amortissement Ratio d’endettement total Taux de croissance annuel moyen
Période d’amortissement actualisée Degré de levier financier Taux de croissance moyen composé
Taux de rendement interne Ratio de couverture des intérêts Nombre d’iPhones vendus
Fonds de roulement Marge brute Nombre d’utilisateurs actifs mensuels
Ratio de liquidité immédiate Marge d’exploitation Revenu moyen par utilisateur
Ratio de liquidité générale Marge nette Nombre de nouveaux abonnés

 ;

How to Build Useful KPI Dashboards

View Guide Now

Les indicateurs clés de performance (KPI) et les métriques financières fondamentales – Flux de trésorerie

Lorsque l’on examine les métriques financières d’une entreprise, le tableau des flux de trésorerie est le premier endroit qu’il faudra examiner. Le flux de trésorerie est très important. Sans cela, il n’est pas vraiment possible de gérer une entreprise durable. Jetez un coup d’œil à ces neuf exemples d’indicateurs de performance clés (KPI) financiers de flux de trésorerie pour vous mettre au courant :

Operating Cash Flow KPI

  1. Flux de trésorerie d’exploitation – Il s’agit de l’une des métriques financières les plus fondamentales qui existent. C’est la première chose que vous devez rechercher dans le tableau des flux de trésorerie. Cette métrique financière clé donne un aperçu de la santé financière de votre entreprise en mesurant le montant des liquidités générées par les opérations commerciales normales. Un flux de trésorerie d’exploitation positif permettra à l’entreprise de dépenser pour l’expansion de ses activités, tandis qu’un flux de trésorerie négatif peut être synonyme de difficultés financières. Si la trésorerie disponible n’est pas suffisante pour soutenir un flux de trésorerie négatif à court terme, un financement externe peut être nécessaire.Flux de trésorerie d’exploitation = Résultat avant intérêts et impôts + amortissements – impôts – variation du fonds de roulement
  2. Unlevered Free Cash Flow KPI

  3. Flux de trésorerie disponible sans effet de levier (UFCF) ou Flux de trésorerie disponible (FCF) – Bien qu’il n’existe rien de gratuit, il existe une mesure financière du flux de trésorerie disponible. Le flux de trésorerie disponible d’une entreprise indique le montant des liquidités qu’elle génère après avoir pris en compte les coûts d’exploitation et les investissements. Il est important de noter que les paiements d’intérêts sont généralement exclus du calcul du flux de trésorerie disponible. Cependant, vous pouvez utiliser le FCF d’une société pour voir si elle génère suffisamment de revenus pour couvrir ses paiements d’intérêts ou de dividendes. Cet indicateur peut être utilisé comme un KPI principal pour le département financier afin d’identifier les problèmes avant qu’ils n’apparaissent dans le compte de résultat.Flux de trésorerie disponible sans effet de levier = flux de trésorerie d’exploitation – dépenses d’investissement
  4. Levered Cash Flow KPI

  5. Flux de trésorerie à effet de levier (LCF) – L’effet de levier peut être un grand atout pour une entreprise. Il peut également être très préjudiciable à une entreprise s’il n’est pas utilisé correctement. Le flux de trésorerie à effet de levier est assez similaire au flux de trésorerie libre sans effet de levier. Cependant, ce KPI financier vous indique le montant du flux de trésorerie dont dispose une entreprise après avoir rempli toutes ses obligations financières (paiement des intérêts et des dettes). L’incapacité à honorer ses dettes peut conduire à un désastre financier. L’indice du flux de trésorerie à effet de levier donne également aux analystes, aux investisseurs et aux autres actionnaires une idée de la quantité de flux de trésorerie dont dispose une société pour développer ses activités ou verser des dividendes.Flux de trésorerie disponible à effet de levier = EBITDA – variation du fonds de roulement – CAPEX – paiement des dettes
  6. Net Present Value KPI

  7. Valeur actuelle nette (NPV) – Il s’agit d’une mesure financière qui rapproche les entrées et sorties futures de trésorerie sur une certaine période sous forme de valeur actuelle. Cet indicateur clé de performance est souvent utilisé pour analyser la rentabilité d’un projet ou d’un investissement potentiel. Si la valeur actuelle nette est positive, elle indique un projet rentable, tandis qu’elle indique un mauvais investissement si elle est négative. Au sens le plus élémentaire de l’équation, la valeur actuelle nette peut être calculée comme suit :Valeur actuelle nette = valeur actuelle des flux de trésorerie attendus – valeur actuelle des liquidités investiesUne version plus mathématique et plus compliquée de l’équation peut être vue ici (si les mathématiques n’étaient pas votre point fort à l’école, montrez-la à votre gourou Excel et il vous couvrira) :No 5 Formulaoù : Ct = Entrées-sorties nettes de trésorerie sur une seule période, t.t = Nombre de périodes = Taux d’actualisation du rendement qui pourrait être obtenu dans un investissement alternatif sur une seule période, t.
  8. Future Value KPI

  9. Valeur future (FV) – Il s’agit d’un indicateur de performance financière qui utilise un taux de rendement supposé pour estimer la valeur d’un actif à une date future. Cette métrique est particulièrement importante car elle peut aider à prendre des décisions financières qui auront un impact sur la direction qu’une entreprise peut choisir de prendre. Lors de l’examen de différents plans d’expansion, un calcul de la valeur future est souvent utilisé comme l’un des outils de comparaison. Bien qu’il soit souvent utile, le calcul de la valeur future présente des lacunes importantes. La première équation fournie est un calcul simple de la valeur future :Valeur future = Valeur actuelle × (1 + (taux d’intérêt × temps))La deuxième équation fournie est une équation de valeur future à intérêts composés :Valeur future = Valeur actuelle × (1 + taux d’intérêt)Temps
    Dans les deux équations ci-dessus, la valeur actuelle représente le montant que vous et votre entreprise êtes prêts à investir maintenant. Le taux d’intérêt est le taux de rendement annuel attendu, tandis que le temps est le nombre d’années que durera l’investissement.
  10. Break Even Point KPI

  11. Point d’équilibre – Selon le contexte, le point d’équilibre peut signifier différentes choses. Toutefois, cela ne change rien à son fonctionnement principal. Le seuil de rentabilité représente le moment où le chiffre d’affaires total et les coûts totaux sont identiques. Le point où il n’y a ni profit ni perte. Vos coûts d’investissement ont été récupérés en totalité, ainsi que votre coût d’opportunité. L’exemple le plus classique d’analyse du point d’équilibre consiste à déterminer le nombre d’unités d’un produit que vous devez produire et vendre pour atteindre le seuil de rentabilité. D’autres applications comprennent la négociation d’options et de contrats à terme sur les marchés des actions.Seuil de rentabilité = coûts fixes / marge brute
  12. Payback Period KPI

  13. Période d’amortissement – Il s’agit de la mesure du temps nécessaire pour qu’un investissement soit amorti. Si vous voulez y réfléchir autrement, c’est le temps qu’il faut pour atteindre le seuil de rentabilité de l’investissement. Cette métrique financière est souvent utilisée lors de la prise de décisions concernant des projets d’expansion du capital ou des projets de modernisation avec des équipements plus efficaces. Cela va sans dire que plus la période de récupération est courte, plus l’investissement est intéressant.Période d’amortissement = coût initial du capital pour le projet / économies ou gains annuels du projet
  14. Discounted Payback Period KPI

  15. Période de récupération actualisée – Ce KPI financier est très similaire à la période d’amortissement ci-dessus. Il diffère de la simple période d’amortissement en tenant compte de la valeur temporelle de l’argent. Le calcul de la métrique financière de la période d’amortissement actualisée est plus complexe, ce qui la rend plus appropriée pour une budgétisation détaillée et une analyse de faisabilité. Ce calcul est mieux réalisé à l’aide d’un tableau ou d’une feuille de calcul. Les périodes de temps (généralement des années) sont placées dans une colonne, et les flux de trésorerie associés dans la colonne à côté. Les flux de trésorerie sont ensuite calculés selon leur valeur actuelle en utilisant le taux d’actualisation. Voir l’exemple ci-dessous. Supposons que le taux d’actualisation soit de 10 %.
    Année Flux de trésorerie Valeur actuelle
    0 -500,00 $ -500,00
    1 200,00 $ 181,82 $
    2 200,00 $ 165,29 $
    3 200,00 $ 150,26 $
    Total 100,00 $ -2,10 $

     

    Dans cet exemple, vous pouvez voir que la période d’amortissement simple aurait été de 2,5 ans. Cependant, si l’on applique le modèle des flux de trésorerie actualisés, le coût du capital n’est toujours pas remboursé après 3 ans. Cela permet d’illustrer comment la période de récupération simple doit être utilisée comme un calcul au dos d’une serviette de table lorsque l’on discute d’idées, mais la période de récupération actualisée doit être utilisée lorsque l’on envisage sérieusement un projet.

  16. Internal Rate of Return KPI

  17. Taux de rendement interne – Il s’agit d’un indicateur clé de performance financière couramment utilisé qui calcule le taux de rendement qui créerait une valeur actuelle nette de zéro. Cette information est ensuite utilisée pour évaluer l’attrait de l’investissement. Un taux de rendement interne supérieur au taux de rendement requis par l’entreprise doit être pris en considération, tandis qu’un taux de rendement interne inférieur au taux de rendement souhaité ne doit pas être pris en considération.No 9 FormulaOù : Ct = Entrées et sorties nettes de fonds sur une seule période, t.C0 = Coût d’investissement initial = Nombre de périodes du taux de rendement interne = Taux de rendement interne (ce que nous essayons de déterminer) Ces domaines de résultats clés et KPI de flux de trésorerie sont importants pour le département financier de toute entreprise. Cependant, ce ne sont pas les seuls indicateurs financiers qu’une entreprise doit suivre. Il ne s’agit là que de la partie visible de l’iceberg. Voyons de quoi se composent les principaux KPI financiers.

Qu’est-ce qui fait un indicateur clé de performance (KPI) perspicace pour le département financier ?

La plupart des indicateurs de performance clés (KPI) et des métriques financières que vous rencontrerez dans le cadre de votre travail sont relativement éprouvés. Certains d’entre eux varient un peu selon les secteurs, mais grâce aux exigences en matière de rapports financiers, ils ont été normalisés. Vous êtes peut-être une nouvelle entreprise technologique innovante et ces indicateurs financiers classiques ne s’appliquent pas aussi bien à votre activité. Cette section présente ce que vous devez prendre en considération lorsque vous créez vos propres métriques financières.

  • Un objectif. Tous les indicateurs clés de performance doivent être construits autour d’un objectif. Cet objectif doit être clairement défini, avoir un calendrier et être réalisable. Il est inutile de courir après quelque chose d’inaccessible.
  • Caractère quantifiable. Un indicateur de performance clé doit pouvoir être suivi à l’aide de chiffres. Rien ne doit être laissé à l’interprétation subjective.
  • Sources de données. Une source de données fiable et constante est de la plus haute importance. Une procédure précise doit indiquer comment et quand les données sont collectées. La meilleure façon d’y parvenir consiste souvent à utiliser un tableau de bord de KPI.
  • Élaboration de rapports. Il s’agit de l’aspect le plus important des KPI, selon nous. Vous avez pris tout ce temps pour fixer des objectifs, collecter des données et les compiler. Il est maintenant temps de présenter les données. À cet effet, nous suggérons l’utilisation d’un logiciel d’élaboration de rapports financiers .

Nous avons couvert beaucoup d’informations. Pour récapituler, nous avons parlé de ce qu’est un KPI financier, de l’importance de l’élaboration de rapports financiers, des métriques des flux de trésorerie et de la manière de créer vos propres indicateurs clés de performance financière. Nous allons maintenant aborder les principales mesures financières qui peuvent être dérivées du bilan et du compte de résultat.

 

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat sont les deux autres documents d’information financière qui fournissent une quantité substantielle d’informations relatives aux indicateurs clés de performance et aux métriques financières. Dans les sections suivantes, nous examinerons des exemples de KPI financiers qui permettent d’évaluer la liquidité, l’effet de levier, l’efficacité de la gestion, la rentabilité, la valorisation et la croissance d’une entreprise.

 

Indicateurs de performance financière des liquidités

L’argent liquide est roi. C’est une phrase que l’on entend souvent, non ? Bien que cela ne soit pas vrai dans toutes les situations, c’est le cas lorsqu’il s’agit de liquidités financières. La liquidité financière est une mesure de la facilité avec laquelle une entreprise peut convertir ses actifs en liquidités. Après les liquidités, les actifs les plus liquides sont les titres, comme les actions et les obligations. Ils peuvent être liquidés et transformés en espèces en quelques jours. Les actifs non liquides sont les biens immobiliers et les équipements, car leur vente peut prendre beaucoup de temps. Voici cinq indicateurs clés de performance en matière de liquidités que le service financier doit suivre :

    1. Fonds de roulement – Contrairement à la croyance populaire, le fonds de roulement n’est pas le montant d’argent qui travaille pour vous actuellement. C’est tout le contraire. Le fonds de roulement représente le montant d’argent que vous avez en main, prêt à être utilisé. Cet indicateur de performance financière vous donne un aperçu rapide de la santé financière d’une entreprise. Une entreprise à court de liquidités n’est pas une entreprise saine.Fonds de roulement = actif à court terme – passif à court terme
    2. Ratio de liquidité immédiate – Cette métrique financière est communément appelée « ratio de test acide » (l’acide était historiquement utilisé pour déterminer si l’or était authentique ou non). Il vous permet de vérifier « immédiatement » la santé financière de l’entreprise en montrant la capacité de l’entreprise à payer immédiatement ses dettes financières à court terme.Ratio de liquidité immédiate = (liquidités + titres négociables + créances) / passif à court terme
    3. Ratio de liquidité générale – Comme le ratio de liquidité immédiate ci-dessus, cette métrique financière évalue la capacité d’une entreprise à faire face à ses obligations financières à court terme. La différence entre le ratio de liquidité générale et le ratio de liquidité immédiate réside dans l’horizon temporel. Le ratio de liquidité immédiate vise à rembourser immédiatement toutes les obligations à court terme, tandis que le ratio de liquidité générale s’intéresse à ce qui peut être transformé en liquidités dans un délai d’un an.Ratio de liquidité générale = actifs à court terme / passif à court terme
    4. Rotation des comptes fournisseurs – Cette métrique financière permet d’évaluer le temps que prend une entreprise pour payer ses fournisseurs. Cette mesure est préférablement utilisée comme un indicateur clé de performance financière interne. Le ratio doit être enregistré et comparé sur plusieurs périodes consécutives. Un ratio croissant signifie que vous payez vos fournisseurs de plus en plus rapidement. Cela vous aidera à améliorer vos relations avec les vendeurs, et vous pourrez peut-être bénéficier de remises en fonction de la rapidité des paiements. Un ratio décroissant, en revanche, signifie que l’entreprise peut avoir des problèmes de trésorerie et qu’elle commence à avoir du mal à respecter ses obligations financières.Ratio de rotation des comptes fournisseurs = total des achats de fournitures / ((comptes fournisseurs au début – comptes fournisseurs à la fin) / 2)
    5. Cycle de conversion de l’encaisse – Le cycle de conversion de l’encaisse est exactement comme son nom l’indique : une mesure du nombre de jours nécessaires à une entreprise pour convertir ses achats de stocks en liquidités. Plus précisément, il mesure le temps nécessaire à une entreprise pour vendre ses stocks, recouvrer ses créances et payer ses factures. Cette métrique financière doit être utilisée et suivie sur plusieurs périodes. Une diminution du temps du cycle de conversion de l’encaisse signifie que votre entreprise est plus efficace avec son argent. Bien que ce soit utile de comparer le temps du cycle de conversion de l’encaisse avec d’autres entreprises, il est préférable de le faire dans le même secteur, car le cycle de conversion de l’encaisse peut varier d’un secteur à l’autre.Cycle de conversion de l’encaisse = nombre de jours de stock en cours + nombre de jours de recouvrement des créances – nombre de jours de crédit obtenu auprès des fournisseurs

Ces cinq KPI de liquidité financière permettront à votre entreprise de rester sur la bonne voie pour éviter les problèmes de flux de trésorerie. Si les liquidités sont essentielles pour faire progresser une entreprise, la gestion joue également un rôle crucial. C’est pourquoi nous disposons d’indicateurs clés de performance qui permettent de contrôler l’efficacité de la gestion.

 

Exemples de KPI financiers pour l’efficacité de la gestion

La gestion a un impact très important sur la performance d’une entreprise, depuis la prise de décisions sur la direction que prendra l’entreprise à l’avenir jusqu’à la façon dont les employés sont traités. Toutefois, si vous ne travaillez pas dans l’entreprise, il est parfois difficile de se rendre compte de l’efficacité de la gestion. C’est pour cette raison que des métriques financières sont mises en place. Jetez un coup d’œil à ces trois indicateurs clés de performance financière utilisés pour évaluer l’efficacité de la gestion :

    1. Rendement des actifs – Votre entreprise possède une tonne d’actifs. Des usines, des machines, des véhicules, etc. En fait, vous avez deux véhicules pour chaque employé. Cela vous semble-t-il nécessaire ? Peut-être que le capital utilisé pour acheter ces voitures supplémentaires aurait pu être déployé de manière plus efficace. La métrique financière du rendement des actifs indique la rentabilité d’une entreprise par rapport à ses actifs. Un rendement des actifs plus élevé est préférable car il indique une meilleure efficacité des actifs (et du capital). Il convient de noter que cette métrique financière n’est pas la métrique de gestion par excellence. Elle est mieux utilisée pour comparer une entreprise à ses performances antérieures ou à celles de ses pairs dans le même secteur.Rendement des actifs = bénéfice net / Total des actifs
    2. Rendement des capitaux propres – Cette métrique financière est utilisée pour évaluer l’efficacité avec laquelle une société est capable d’utiliser les capitaux propres. Pour quantifier cet indicateur de performance financière, le bénéfice net d’une entreprise est comparé au montant des fonds propres que les actionnaires détiennent dans l’entreprise. Un faible rendement des capitaux propres montre aux actionnaires que la direction n’utilise pas efficacement leur investissement et qu’ils pourraient obtenir un meilleur rendement en plaçant leur argent ailleurs. Un rendement des capitaux propres élevé ou en hausse indique que la direction utilise efficacement les capitaux propres ou fait croître l’entreprise.Rendement des capitaux propres = bénéfice net / capitaux propres moyens
    3. Rendement du capital investi – Cet indicateur de performance financière mesure le montant d’argent qu’un investissement a rapporté par rapport au coût de cet investissement. Cette métrique financière est particulièrement utile pour comparer l’efficacité d’investissements antérieurs afin d’aider à prendre des décisions sur des investissements futurs.Rendement du capital investi = (valeur actuelle de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement

Nous pouvons suivre l’efficacité de la gestion en utilisant des outils tels que les métriques financières et les indicateurs clés de performance. De même, les dirigeants ont à leur disposition plusieurs outils qu’ils peuvent utiliser pour diriger une entreprise. L’un de ces outils est l’effet de levier. La direction peut décider d’emprunter des fonds afin d’atteindre certains objectifs de l’entreprise.

Exemples de métriques financières à effet de levier

Avez-vous déjà essayé de déplacer un gros rocher en le poussant ? Il ne bouge pas vraiment. Mais si vous prenez un gros bâton et le calez sous le rocher, vous avez plus de chances que le rocher bouge. C’est parce que vous utilisez un effet de levier. Cet exemple n’est pas un effet de levier financier, mais il s’agit d’un concept similaire. L’effet de levier financier est le concept qui consiste à emprunter de l’argent pour donner à votre entreprise un bâton plus gros. Ce bâton peut être utilisé pour financer des CAPEX, ou même pour rembourser d’autres dettes dont le taux d’intérêt est plus élevé. Voici cinq indicateurs clés de performance pour le service financier :

  1. Ratio d’endettement total – Comme son nom l’indique, ce KPI financier mesure le montant total de la dette d’une entreprise et le compare à ses actifs. Il est préférable de maintenir ce ratio à un niveau bas. Si le ratio est trop élevé, une entreprise peut avoir des difficultés à obtenir de futurs prêts, car cela montre qu’elle est plus susceptible de ne pas respecter ses obligations. En même temps, toutes les entreprises devraient s’endetter un peu moins pour financer leur expansion.Endettement total = (dette à court terme + dette à long terme) / totalité des actifs
  2. Ratio d’endettement total – Cette métrique financière clé évalue le passif d’une entreprise par rapport aux capitaux propres. Cette métrique financière permet de vérifier dans quelle mesure la dette est utilisée pour financer la croissance. Si ce rapport est supérieur à un, cela signifie que l’entreprise a plus de dettes que les capitaux propres ne peuvent couvrir en cas de crise. On peut donc en conclure que plus le ratio est élevé, plus le risque pour les actionnaires est important.Endettement total = (dette à court terme + dette à long terme) / capitaux propres
  3. Degré de levier financier – Ce KPI financier est un peu moins intuitif que les autres que nous avons couverts jusqu’à présent. Il évalue la sensibilité du bénéfice par action d’une entreprise par rapport à son résultat d’exploitation (Résultat avant intérêts et impôts). Un degré de levier financier supérieur à un indique que les variations du résultat d’exploitation d’une entreprise auront un effet amplifié sur le bénéfice par action. Par exemple, si le degré de levier financier d’une société est de 1,5 et que le résultat avant intérêts et impôts a doublé d’une année sur l’autre, on peut s’attendre à ce que le bénéfice par action de la société ait triplé.Degré de levier financier = variation en pourcentage du bénéfice par action / variation en pourcentage du résultat avant intérêts et impôts
  4. Ratio de couverture des intérêts – Chez insightsoftware, le ratio de couverture des intérêts est l’une de nos mesures financières préférées car il remplit deux fonctions en même temps. Il peut analyser le niveau d’endettement d’une entreprise ainsi que sa rentabilité. Pour ce faire, il prend le bénéfice avant intérêts et impôts de la société et le divise par les paiements d’intérêts de la société sur la même période. Ce ratio est souvent utilisé par les prêteurs lorsqu’ils envisagent un prêt, car il donne une idée du risque qu’ils vont prendre. Un ratio de couverture élevé indique aux prêteurs que l’octroi d’un prêt est relativement peu risqué, tandis qu’un ratio de couverture faible les fait réfléchir à deux fois avant d’accorder le prêt.Couverture des intérêts = Résultat avant intérêts et impôts / charges d’intérêts

L’effet de levier peut être l’un des sujets les plus controversés, ce qui rend la réflexion amusante. Beaucoup de gens détestent l’idée de la dette, tandis que d’autres s’en délectent. Rappelez-vous le vieux dicton : « Il faut de l’argent pour faire de l’argent. » Cela pourrait vous motiver à utiliser l’effet de levier.

Les KPI de rentabilité pour le service financier

Argent. Dollars. Euros. Yen. Tout le monde en veut plus. Comment en obtenir davantage ? En étant rentable. Les indicateurs clés de performance et les métriques de rentabilité sont extrêmement importants pour le service financier. Bien que le service financier ne soit pas directement responsable de la rentabilité d’une entreprise, il est néanmoins chargé d’informer les principaux décideurs de sa situation. Voici quatre exemples de métriques de rentabilité financière :

  1. Marge brute – La métrique financière de la marge brute est la première mesure de rentabilité que toute entreprise vérifiera. La marge brute prend les ventes nettes de l’entreprise et soustrait le coût des biens vendus. Ce chiffre est ensuite divisé par les ventes nettes.Marge brute = (ventes nettes – coût des marchandises vendues) / ventes nettes
  2. Marge d’exploitation – Cette mesure du bénéfice va un peu plus loin que la marge brute. La marge d’exploitation soustrait les dépenses d’exploitation de l’entreprise du bénéfice brut pour obtenir le revenu d’exploitation. Comme la marge brute, elle est ensuite divisée par le chiffre d’affaires net. Marge d’exploitation = résultat d’exploitation / chiffre d’affaires net
  3. Marge nette – Il s’agit sans doute de la métrique de « marge bénéficiaire » la plus référencée. On peut supposer que les gens y font référence lorsqu’ils parlent de la marge bénéficiaire d’une entreprise. Le bénéfice net d’une entreprise est calculé en soustrayant les dépenses de l’entreprise de son chiffre d’affaires. La marge nette va plus loin et divise ce chiffre par le chiffre d’affaires. En termes simples, cette métrique financière compare le bénéfice net par rapport au chiffre d’affaires. En règle générale, une marge nette supérieure à 10 % est considérée comme très bonne.Marge nette = bénéfice net / ventes nettes
  4. Bénéfice par action – Il s’agit de l’un des indicateurs clés de performance financière les plus cités au monde. Chaque publication de résultats financiers annonce le bénéfice par action de l’entreprise. Cette métrique financière prend le bénéfice d’une société et le divise par le nombre d’actions ordinaires en circulation. Historiquement, une entreprise essayerait d’augmenter son bénéfice par action en générant plus de bénéfices. Plus récemment, les entreprises ont participé à des programmes de rachat d’actions, ce qui réduit le nombre d’actions ordinaires en circulation. Il s’agit d’un moyen alternatif pour une société de déployer ses liquidités excédentaires lorsqu’elle ne trouve pas d’investissements intéressants et qu’elle souhaite apporter de la valeur à ses actionnaires.Bénéfice par action = (bénéfice net – dividendes privilégiés) / (nombre d’actions ordinaires en circulation à la fin de la période)

La rentabilité est essentielle à la création d’une entreprise durable. Sans bénéfices, une entreprise cesserait d’exister. Mais une fois que l’entreprise est rentable et que vous envisagez peut-être de vous retirer, comment savoir ce que vaut votre entreprise ? Vous pouvez commencer par examiner les métriques de valorisation.

Les domaines de résultats clés et les KPI de valorisation pour le service financier

Il est très courant que des entreprises soient achetées et vendues. Des millions d’actions de sociétés publiques sont également échangées chaque jour sur les marchés boursiers. Mais comment savoir quelle est la valeur d’une action ? C’est là que les métriques de valorisation entrent en jeu. Vous trouverez ci-dessous cinq KPI différents destinés au service financier qui permettent d’évaluer la valeur d’une entreprise :

  1. Ratio cours/bénéfice par action – Il s’agit probablement de la métrique de valorisation la plus couramment utilisée. Chaque fois que vous recherchez une société cotée en bourse sur un site web ou une application financière, le ratio cours/bénéfice par action est toujours cité. Ce ratio mesure le prix de l’action d’une société par rapport à son bénéfice par action. C’est l’un des moyens les plus faciles de comparer les valorisations d’entreprises du même secteur. Il est souvent utilisé pour vérifier si les entreprises sont sur- ou sous-valorisées.Ratio cours/bénéfice par action = valeur marchande par action / bénéfice par action
  2. Valeur comptable par action – C’est de loin le KPI de valorisation préféré d’insightsoftware. La métrique financière de la valeur comptable par action permet d’identifier rapidement les entreprises potentiellement sous-évaluées. Elle représente les capitaux propres de l’actionnaire dans une société sur une base par action. Cela signifie que si une société fermait instantanément ses portes, vendait ses actifs et remboursait toutes ses dettes, c’est le montant que recevrait chaque actionnaire. Ainsi, il est généralement perçu qu’une société est sous-évaluée lorsque le cours de son action se négocie en dessous de sa valeur comptable par action. Cependant, il est toujours recommandé de faire preuve de diligence raisonnable et de chercher à savoir pourquoi une action se négocie en dessous de sa valeur comptable.Valeur comptable par action = (total des capitaux propres – capitaux propres privilégiés) / total des actions en circulation
  3. Ratio cours/valeur comptable – Cet indicateur de performance financière mesure le cours de l’action d’une société par rapport à sa valeur comptable. Cette métrique est une extension de la valeur comptable par action dont nous avons parlé plus haut. Le ratio cours/valeur comptable facilite la comparaison des entreprises, car il ne tient pas compte des différences de cours des actions et rend tout relatif. Un ratio supérieur à un indique que vous payez l’action plus cher que sa valeur comptable. Si une faillite immédiate devait survenir le lendemain de votre achat d’actions, vous seriez à perte. Un ratio inférieur à un peut indiquer que l’action est sous-évaluée ou que l’entreprise présente des risques financiers importants.Ratio cours/valeur comptable = cours du marché par action / valeur comptable par action
  4. Ratio cours/ventes – La métrique de valorisation financière du cours/ventes permet d’évaluer le cours de l’action d’une société par rapport à son chiffre d’affaires. Ce KPI pour le service financier est calculé en prenant le prix de l’action d’une société et en le divisant par le chiffre d’affaires de la société au cours des douze derniers mois. Ce ratio peut être utilisé pour évaluer la valeur d’une entreprise par rapport à ses homologues du secteur.Ratio cours/ventes = cours de l’action / ventes par action
  5. Ratio cours/flux de trésorerie – Cet indicateur clé de la finance compare le cours de l’action d’une société à son flux de trésorerie d’exploitation par action. Ce ratio peut être particulièrement utile pour rechercher des actions sous-évaluées. Il arrive souvent que les entreprises aient des dépenses non monétaires importantes en une seule fois (dépréciation, amortissement, rémunération en actions, etc.). Ces dépenses peuvent manipuler le rapport sur les bénéfices et donner l’impression qu’une entreprise n’est pas rentable, alors qu’elle a en réalité des flux de trésorerie très importants. Si vous constatez un faible ratio cours/flux de trésorerie, il est probable que l’entreprise est sous-évaluée et qu’elle présentera des bénéfices plus importants au cours des trimestres suivants.Ratio cours/flux de trésorerie = cours de l’action / flux de trésorerie d’exploitation par action

Nous avons maintenant couvert un nombre important de KPI et de métriques financières. Cela peut être un peu difficile à assimiler d’un seul coup. En fait, la plupart des gens trouvent cela écrasant, même ceux qui travaillent dans la finance. C’est pourquoi les logiciels d’élaboration de rapports financiers et les tableaux de bord ont été créés.

Rationalisez vos rapports sur les indicateurs clés de performance grâce à un logiciel d’élaboration de rapports financiers

Public ou privé, grand ou petit, GAAP ou IFRS, votre entreprise devra présenter des rapports financiers sous une forme ou une autre. Chez insightsoftware, notre objectif est de rendre ce processus aussi simple et indolore que possible grâce à l’utilisation de tableaux de bord de KPI et de solutions d’élaboration de rapports financiers. Examinons quelques-uns des avantages que notre logiciel d’élaboration de rapports peut offrir :

  • Gérer des décharges de données importantes. Personne n’aime se voir imposer une énorme pile de travail, même si on s’y attend. Sans compter que le traitement manuel des données est extrêmement inefficace. Les tableaux de bord financiers peuvent collecter les données au fur et à mesure qu’elles arrivent et les traiter d’un simple clic.
  • Consolidation des données. Avez-vous déjà eu un collègue de travail qui conservait des fichiers sur son bureau ? Est-il parti en vacances sans vous donner les informations dont vous aviez besoin ? Tout le monde est passé par là. Avec un tableau de bord financier, toutes vos informations sont stockées dans un endroit centralisé où vous pouvez toujours accéder.
  • Interface avec d’autres services. Lorsque vous engagez quelqu’un dans votre entreprise, vous recrutez probablement une personne à l’esprit d’équipe. Vous devez choisir votre logiciel de la même manière. Notre logiciel d’élaboration de rapports peut s’interfacer avec n’importe lequel de vos ERP préférés.
  • Mises à jour instantanées. Grâce à l’automatisation de la collecte des données, à leur stockage dans un lieu central et à l’interface ERP, un nouveau rapport financier peut être créé instantanément. Tout ce dont vous avez besoin est à un seul clic.

Les solutions d’élaboration de rapports financiers peuvent rationaliser un grand nombre de processus obsolètes que votre entreprise peut avoir mis en place. Cela peut vous faire gagner du temps, de l’argent et beaucoup de frustration. Jetez un coup d’œil à nos solutions d’élaboration de rapports pour la finance pour voir comment nous pouvons aider votre entreprise à se développer. Ensuite, utilisez les mesures de croissance énumérées ci-dessous pour quantifier cette croissance.

5 Things Not to do When Choosing a Financial Reporting Tool

View Guide Now

Mesures de croissance

Préférez-vous investir dans une entreprise en croissance ou dans une entreprise qui stagne ? Voici deux mesures de croissance couramment utilisées pour évaluer les performances passées de votre entreprise :

    1. Taux de croissance annuel moyen – Si vous avez un investissement qui s’étend sur de nombreuses années, vous voulez savoir quel type de rendement vous obtenez. Vous voudrez peut-être aussi savoir à quoi ressemble ce rendement sur une base annuelle. Ce KPI financier calcule le rendement annuel moyen d’un investissement, d’un actif ou de tout autre type de croissance qu’une entreprise souhaiterait mesurer.Taux de croissance annuel moyen = (Taux de croissance1 + Taux de croissance2 +… + Taux de croissancen) / nOù n est le nombre d’années sur lesquelles la croissance s’est produite.
    2. Taux de croissance moyen composé – Tout le monde sait que vous préférez gagner des intérêts composés plutôt que des intérêts simples sur votre compte bancaire. Le pouvoir de la pondération ne doit pas être sous-estimé. En tant que tel, vous devez savoir comment calculer votre taux de croissance moyen composé.No 32 FormulaOù n est le nombre d’années sur lesquelles la croissance s’est produite.

Mesurer la croissance est simple. Mais quelle croissance essayez-vous de mesurer ? Des revenus ? Des bénéfices nets ? De nouveaux clients ? Ou peut-être devriez-vous utiliser ces mesures de croissance sur certains des indicateurs clés de performance financiers non traditionnels qui existent.

Quand les indicateurs clés de performance financiers traditionnels ne suffisent pas

L’information financière existe depuis longtemps. Aux États-Unis, les pratiques comptables sont définies par l’American Institute of Certified Public Accountants (AKPIA) depuis 1939. Au fil du temps, ces pratiques ont été actualisées et ont évolué vers ce que nous connaissons sous le nom de GAAP. La quasi-totalité des données requises pour calculer les principaux indicateurs clés de performance financière se trouvent dans le bilan, le tableau des flux de trésorerie ou le compte de résultat. Cependant, avec des technologies qui progressent de plus en plus vite et des entreprises dont les flux de trésorerie sont négatifs qui entrent en bourse, certaines des mesures traditionnelles ne sont pas en mesure de saisir le potentiel futur d’une entreprise. Voici quatre indicateurs clés de performance financière non traditionnels à garder à l’esprit pour 2022 :

  1. Nombre d’iPhones vendus – Ce n’est pas ce que vous pensez. Il ne s’agit pas seulement d’un autre indicateur de performance « unités vendues ». Eh bien, peut-être que oui. Mais les implications sont différentes. Dans une analyse traditionnelle des « unités vendues », vous calculeriez le bénéfice sur chaque unité. Cependant, avec Apple, cela représentait quelque chose de différent. La croissance. Et pas seulement la croissance des ventes, la croissance d’un écosystème.

Statistiquement, une fois qu’une personne a acheté un iPhone, elle est plus encline à acheter d’autres produits Apple en raison de la facilité avec laquelle tous les produits interagissent les uns avec les autres, qu’il s’agisse d’un Mac, d’un iPad, d’une Apple Watch, d’AirPods ou d’une Apple TV. Les flux de revenus ne s’arrêtent pas là non plus. Les utilisateurs d’iPhone sont susceptibles de s’inscrire aux services d’abonnement d’Apple (musique Apple, stockage en nuage, etc.), et toutes les applications pour téléphone sur l’App Store sont obligées de verser 40 % de commissions à Apple. Il est compréhensible que beaucoup d’analystes financiers aient été contrariés lorsqu’Apple a cessé de communiquer le nombre d’iPhones vendus pour ne donner que les données relatives aux revenus de l’iPhone.

    1. Nombre d’utilisateurs actifs mensuels – Ce chiffre peut sembler étrange en tant que métrique financière, car il ne fournit aucune information financière explicite. Cependant, lorsqu’une entreprise ne gagne pas encore d’argent, il est souvent difficile d’évaluer son potentiel de gain. C’était le cas pour de nombreuses entreprises de médias sociaux à leurs débuts. Les médias sociaux sont souvent considérés comme un écosystème. Plus un écosystème se développe, plus le potentiel de monétisation (généralement sous la forme de recettes publicitaires) est important. En tant que tel, cet indicateur de performance financière a été largement utilisé par les entreprises de médias sociaux comme Facebook, Twitter et Snapchat lorsqu’elles ont commencé à atteindre la rentabilité.
    2. Revenu moyen par utilisateur – Il s’agit d’un autre indicateur clé de performance financière généralement utilisé dans le secteur technologique par les entreprises qui fournissent des services dans le domaine des communications, des médias sociaux et des réseaux. Historiquement, il était utilisé par les entreprises qui fournissaient des services d’abonnement pour déterminer combien de revenus augmenteraient en ajoutant de nouveaux abonnés. Aujourd’hui, elle a étendu son champ d’action aux entreprises de médias sociaux plus établies qui réalisent des bénéfices. Les investisseurs disposent ainsi d’un moyen de quantifier les recettes en fonction du nombre d’utilisateurs actifs mensuels. Des entreprises comme Facebook ont également commencé à publier le revenu moyen par utilisateur de différents segments d’activité, ce qui donne aux investisseurs un aperçu de la capacité de Facebook à monétiser ses acquisitions.

Revenu moyen par utilisateur = revenu total / nombre d’abonnés (ou d’utilisateurs actifs)

  • Nombre de nouveaux abonnés – Ce KPI financier est une métrique très prisée par les jeunes entreprises qui offrent un service d’abonnement comme principal moyen de revenu. C’est particulièrement important pour des entreprises comme Netflix et Spotify, qui dépensent d’importants capitaux pour essayer d’étendre leur part de marché et n’ont pas encore atteint la rentabilité.

 

Vous avez suivi avec succès un cours accéléré très intensif sur les 36 principaux indicateurs clés de performance et métriques financiers pour l’élaboration de vos rapports en 2022. Vous devriez maintenant disposer des bases nécessaires pour créer de nouveaux indicateurs clés de performance, évaluer les métriques financières et rationaliser l’élaboration de vos rapports avec le logiciel d’indicateurs de clés de performance financière.

Vous avez encore des questions ? Les experts en élaboration de rapports d’insightsoftware se feront un plaisir de répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir sur les solutions de rapports financiers ou les indicateurs de performance financière.

Top 5 Excel Tips & Tricks Every Finance Manager Should Know

View Guide Now